lundi 26 août 2013

Photographier la nudité naturiste.

Il y a-t-il une différence entre photographier la nudité naturiste et la nudité en d’autres circonstances ?

Oui et la différence est de taille.

Dans la photographie de la nudité naturiste, le photographe n’est qu’un témoin de scène de vie et jamais un metteur en scène de la nudité. Il photographie des instants de vie où les personnes photographiées vaquent à leurs occupations en étant nues. Il n’a donc rien à dicter, il a juste à photographier en traduisant par ses photos, l’atmosphère du moment.

Comme son nom l’indique, la nudité naturiste est naturelle et doit le rester lorsqu’elle est photographiée. Et cette nudité naturelle ne s’appuie sur aucun critère. Elle est telle qu’elle et le reste pour être photographiée.

 Au-delà, il appartient au photographe de s’intégrer au milieu naturiste dans lequel il évolue pour photographier ces scènes de vie. Il a donc l’obligation d’y vivre, aussi, nu. Mais aussi de participer aux activités quotidiennes de ces personnes. Cela permet de mieux comprendre l’état d’esprit des personnes photographiées, de mieux comprendre leur art de vivre où la nudité a une définition non sexuelle mais bien de bien-être personnel et intérieur.

 Avec une autre obligation de taille : obtenir l’autorisation de ces personnes de les photographier ou de les filmer. Mais aussi et surtout, l’autorisation écrite et signée de pouvoir publier ces photos ou de diffuser ces films !

A partir de ces ingrédients, photographier la nudité naturiste devient passionnant. C’est ce que je fais avec Annick depuis 27 ans avec le plaisir de publier un livre photographique reprenant les plus belles photographies que j’ai réalisées d’elle durant ces 27 années.


Un hommage à Annick mais aussi à la nudité naturiste. 

samedi 24 août 2013

vendredi 23 août 2013